NOUVELLESNOUVELLES

VOYAGE ANNUEL | BALI MARS 2014

Rétrospective
LEADERSHIP, COMMUNAUTÉ ET CULTURE
21 mars au 11 avril 2014

 
Maison_des_Leaders_Bali

Dans la langue balinaise pour exprimer le pluriel, on répète deux fois le même mot. Par exemple, si on traduisait le nom de notre communauté, nous parlerions de la Maison des leader leader.

Devant la grande beauté des paysages, des gestes et des gens (ou devant la grande beauté au quotidien) Lyna Plante l’une des 23 leaders du voyage à l’Île des dieux a créé une nouvelle expression. Désormais pour exprimer combien c’est beau, on dit «C’est Bali Bali».

Après 21 heures de vol, 36 heures incluant les escales, 12 heures de décalage horaire, un passage de 32e F à 32e C, le groupe se retrouve sur le bord du détroit de Lombok à Candidasa le temps de reprendre son souffle et de déposer ses intentions. Rémi rappelle l’intention du groupe: Leadership, culture et communauté. Rémi avait lu qu’à Bali on n’était pas à propos de nous-mêmes mais que chacun se demandait ce qu’il pouvait faire pour la communauté. Le premier enseignement de notre guide Nyoman poursuit dans la même veine et frappe l’imagination des voyageurs: «Je suis vous, vous êtes moi». Nyoman est au quotidien un exemple vivant du leadership au service des autres et restera pour plusieurs l’un des plus beaux maîtres rencontrés à vie.

Le lendemain c’est au tour des rizières de nous livrer leur enseignement: le gerbe de riz rempli de grains est généreux et humble et courbe sous le poids. La tige vide s’élève droite et rigide. On gère pour soi ou au service des autres? Déjà la petite communauté doit se mobiliser dans les rizières, l’une d’entre nous se fracture la cheville pour un mauvais pas. Chacun apporte sa contribution, un paysan inespéré se fait porteur et le sens de la communauté prend tout son sens.

Le voyage se poursuit à Ubud, capitale culturelle de Bali. Les terrasses des chambres donnent sur des rizières. Le battage des gerbes de blé, le chant des oiseaux et des coqs se superposent aux méditations, animées par Edith et Fernande, qui tissent notre quotidien. Des offrandes de fleurs et de fruits sont déposées tous les jours au sol et sur les autels. Cette tâche est réservée aux femmes qui y consacrent 25% de leur temps de travail. Si on consacrait autant de temps dans nos entreprises à rendre hommage et mettre de la beauté autour de nous… Nous passons la semaine à vivre au rythme des villages des alentours en vue de préparer Nyépi, le nouvel an balinais. Habits traditionnels (Madé la femme de Nyoman nous les a fait faire sur mesure), visite au temple de Batuan, fête de la purification à la plage, tournée des Ogoh-Ogoh, processions, culminant par Nyépi la fête du silence. Fête nationale, elle intime à toute l’île de rester à demeure, de chuchoter, de ne pas utiliser l’électricité et de s’éclairer à la chandelle. Pas de circulation, sauf pour les véhicules prioritaires, même les avions ne peuvent survoler Bali ce jour-là. Une expérience de silence extrême comme Rémi les aime! Il en profite pour nous donner un enseignement sur ce thème avant de nous la faire vivre.

Maison_des_Leaders_Bali_IMG_1484.jpg

Une parenthèse vacances nous conduit dans le nord à Pemuteran pour explorer la barrière de corail à l’île de Menjangan et puiser l’énergie positive au temple de la déesse du commerçant. Dans les montagnes à Munduk, entre ciel et mer nous touchons à une expérience émouvante: en relecture chacun livre les enseignements reçus au fil des jours et des rencontres sur le thème du leadership et de la communauté (que nous partagerons bientôt avec vous). Nous habitons d’anciens greniers à riz, en bordure de rizières et nous vivons en communion avec la nature. Dernière étape de notre voyage: Mengwi. Un rendez-vous inoubliable nous y attend avec Agung Prana et les gens de son village. Propriétaire de l’hôtel Puri Tamansari où nous logeons, M. Prana a su protéger les rizières et revitaliser l’économie locale grâce au projet de construction et de co-gestion de l’hôtel avec les gens de son village. Les villageois sont co-propriétaires et responsables de la maintenance des chambres de l’hôtel avec la famille de M. Prana. La veille de notre départ c’est tout le village qui nous accompagne pour une soirée magique. Nous avons rendez-vous sur le chemin de l’hôtel en habits traditionnels. Les gens du village arrivent torches en main, des enfants jouent les personnages des singes, les musiciens suivent avec le gamelan, les femmes portent des offrandes, nous entrons dans la procession. À l’entrée, les femmes nous mettent des fleurs dans les cheveux et les enfants nous lancent des fleurs. La cour intérieure est décorée d’oriflammes et de fleurs suspendus. Sur les tables, des bouquets de fleurs et des chandelles, un festin nous attend ainsi qu’un spectacle de musique et de danse où nous nous mêlons aux Balinais. Ce soir là la lune est entourée d’un halo. Moment sacré. Rémi en profite pour lancer officiellement la communauté de la Maison des leaders. Nous rentrons le 11 avril, mais en sommes-nous tout à fait revenus?

- Terima kasih Nyoman, Terima kasih Bali

Vous devez installer le lecteur Flash d'Adobe pour voir ce contenu.
Vous devez installer le lecteur Flash d'Adobe pour voir ce contenu.
Vous devez installer le lecteur Flash d'Adobe pour voir ce contenu.
La Maison des Leaders, logo 350x50